Pour la première fois depuis février 2008, une crise sociale s’amplifiait au Cameroun sans trouver de porte de sortie immédiate, et sa métastase en crise politique était engagée, avec l’apparition des revendications portant sur la forme même de l’Etat. La crise étant perçue comme un enjeu de survie, l’intimidation, la répression violente et la coupure d’Internet sont considérés comme un risque à prendre malgré d’éventuelles pressions internationales. Alors que la lutte contre Boko Haram continue au Sahel, le Cameroun fait face à un deuxième défi sécuritaire : celui de la crise anglophone. Il se méfie d’ailleurs de la contestation anglophone, car il redoute que la partie anglophone du Cameroun puisse, si elle devenait indépendante, servir de base arrière aux mouvements séparatistes nigérians. Entretien de Crisis Group, Maroua, mars 2016. Crisis Group interviews, CNDHL members, mayors, Bamenda, April 2017. Entretiens de Crisis Group, comité de vigilance et chef traditionnel, Amchidé, mars-avril 2016. Voir le rapport Afrique de Crisis Group N°241, Cameroun : faire face à Boko Haram, 16 novembre 2016.Hide Footnote, Quant au gouvernement du Nigéria voisin, il ne s’implique pas dans la crise actuelle. Cette déclaration, critiquée par les militants anglophones, a délégitimé cet archevêque dont le nom avait pourtant circulé en janvier comme possible médiateur. Face aux problèmes de développement et de cohésion sociale que le conflit actuel pose à long terme, l’Etat devrait renforcer sa présence dans la région, en se concentrant sur la mise à niveau des services publics, la facilitation et le soutien aux activités économiques. Entretiens de Crisis Group, officiers supérieurs, Maroua, mars 2016, et officiers de la zone Sud du BIR, Kolofata, mars 2016.Hide Footnote Cependant, des lacunes persistent dans la réponse militaire. [fn]Entretiens de Crisis Group, autorités administratives, Maroua et Mokolo, mars 2016.Hide Footnote Les autres trafics – drogue, médicaments, voitures volées et pétrole – touchent tous les départements de la région. Néanmoins, la richesse présumée du territoire a été et demeure être une source de grandes tensions, incluant quatre grands acteurs : le Nigeria et le Cameroun, ainsi que les régions du Cameroun anglophone et du Biafra nigérian. Musa Tanko, qui se présente comme le porte-parole de Boko Haram, a déclaré en 2010 que les priorités de l’organisation étaient le Nigéria, le Cameroun et le Tchad. Le 20 mai est devenu la principale célébration nationale du Cameroun. Les Etats-Unis, partenaire sécuritaire le plus important du Cameroun, sont écoutés par le régime en place, et accueillent la plus forte diaspora de Camerounais anglophones. Après vingt mois d’affrontements, 1 850 morts, 530 000 déplacés internes et des dizaines de milliers de réfugiés, le pouvoir et les séparatistes campent sur des positions inconciliables. A Kolofata, certains réfugiés étaient des recruteurs, qui s’infiltraient dans les causeries de jeunes et proposaient aux plus vulnérables d’approfondir la science islamique au Nigéria. [fn]Entretiens de Crisis Group, forces de sécurité et lamido de Kolofata, mars-avril 2016.Hide Footnote, En 2012 ont débuté les incursions des combattants venus du Nigéria et la création de cellules à l’Extrême-Nord. Ces mythes sont aujourd»hui mis en péril par la mauvaise gestion de la crise anglophone, initiée par des revendications d»ordre social battues en brèche par une répression brutale. Cette région à la frontière nigériane a hérité d’une culture anglo-saxonne avec, entre autres, l’usage de la langue anglaise par la population locale. [fn]« Cameroun : les comités de vigilance contre Boko Haram, de la défense à l’attaque », Le Monde, 21 juillet 2016.Hide Footnote Il est donc important de limiter le recours aux comités de vigilance, puis de prévoir leur démantèlement progressif et la réinsertion socioéconomique de leurs membres. [fn]Entretiens de Crisis Group, jeunes, Yaoundé, Maroua, Douala, décembre 2016-mai 2017. [fn]Considéré par la France comme infréquentable avant cette guerre et reçu à Paris en 2012 de façon jugée humiliante par les Camerounais, Paul Biya a depuis vu défiler à Yaoundé les responsables français, de Laurent Fabius (alors ministre des Affaires étrangères) au président François Hollande. Entretiens de Crisis Group, ministère des Relations extérieures et ministère de la Défense, Yaoundé, avril-septembre 2016. Les affrontements communautaires, souvent sur la base d’anciennes rivalités ethniques et luttes précoloniales, et l’instabilité du Tchad et de la Centrafrique voisins ont alimenté les circuits de contrebandes et accentué cette insécurité. Discours d’apaisement et de reconnaissance du problème anglophone par le président de la République ; Libération provisoire des meneurs de la mobilisation anglophone ; Sanctions contre les membres des forces de sécurité responsables de bavures durant la crise ; Mise en œuvre rapide des mesures gouvernementales annoncées en mars 2017, ainsi que des 21 points qui ont fait l’objet d’un accord entre les syndicats anglophones et le gouvernement en janvier 2017 ; Remaniement ministériel et réorganisation de la haute administration en vue de mieux refléter le poids démographique, politique et historique des anglophones, d’inclure les jeunes générations et des personnalités plus légitimes en zone anglophone ; Restructuration de la Commission nationale pour le bilinguisme et le multiculturalisme afin d’inclure paritairement les anglophones, de la doter d’un pouvoir de sanction et de garantir l’indépendance de ses membres ; Décriminalisation du débat politique, y compris sur le fédéralisme, notamment en cessant d’utiliser la loi antiterroriste à des fins politiques, et recours à un tiers (l’Eglise catholique ou un acteur international) comme observateur voire médiateur entre le gouvernement et les organisations anglophones. Une guerre cachée aux origines de la Françafrique, 1948-1971 (Paris, 2011) ; Meredith Teretta, Nation of Outlaws, State of Violence. Le PIB du Cameroun est de 32 milliards de dollars en 2014 selon la Banque mondiale.Hide Footnote Le manque à gagner au niveau national (coût économique indirect) représente environ 740 millions de dollars par an, soit 2,2 milliards de dollars depuis 2014. Entretiens de Crisis Group, universitaire, journalistes, chefs traditionnels et ONGs locales, Maroua, Mora et Kousseri, mars 2016. Le camp fédéraliste a joué un rôle clé au début de la crise, en associant les revendications sectorielles à des questions plus politiques comme la place des anglophones dans la vie publique au Cameroun et la forme de l’Etat. La résolution du problème anglophone passe par une réponse internationale plus ferme et le rétablissement de la confiance, grâce à des mesures d’apaisement cohérentes qui répondent aux revendications des corporations en grève. [9] Suite à la Conférence de Lagos en Janvier et Février 1964, le Southern Cameroons obtint un statut quai-fédéral au sein de la fédération du Nigéria. », op. Plusieurs assassinats à Kousseri en 2011 et 2012 ont visé des commerçants et transporteurs ayant accepté l’appui financier de Boko Haram sans pour autant ravitailler la secte comme prévu. L’Extrême-Nord est depuis l’indépendance du Cameroun le théâtre de trafics d’armes, de pétrole et de drogue, et de diverses formes de banditisme violent. Au Cameroun, les anglophones, qui représente nt 20 pour cent de la population, se sentent marginalisés. Bilan établi par Crisis Group sur la base des sources ouvertes et des entretiens avec les forces de sécurité et les autorités administratives. Le résultat de ce vote fut d’intégrer ces territoires anglophones au Cameroun, réduisant l’autonomie qu’ils avaient obtenue des Britanniques en 1953, et ce malgré leur statut d’ État Fédéral[8]. La crise anglophone au Cameroun est de plus en plus meurtrière. « Cameroun : 2,5 milliards FCFA collectés pour l’effort de guerre contre Boko Haram », camerpost.com, 17 avril 2016.Hide Footnote, Face à Boko Haram, les Etats du bassin du lac Tchad (Nigéria, Cameroun, Tchad et Niger) et le Bénin ont mis en place en 2015 une force multinationale de 8 700 militaires et policiers provenant des cinq pays. cit., p. 11- 16. En outre, après avoir acquis le statut d’État Fédéral, la réforme constitutionnelle de 1972 définit le Cameroun comme état unitaire, privant la région anglophone de l’autonomie et de la reconnaissance qu’elle avait gagnées en 1954[9]. Le projet centraliste et l’émergence de la contestation anglophone. Ce sont des opérations se déroulant à plus de dix kilomètres à l’intérieur de la frontière nigériane contre des cibles jugées importantes. Les anglophones constituent des mouvements et associations pour résister à leur assimilation. [fn]Entretiens de Crisis Group, autorité administrative, ONGs locales et habitants, Extrême-Nord, mars 2016.Hide Footnote C’est aussi en 2012 que le groupe a exigé, via des tracts envoyés aux autorités et aux populations à Amchidé, Fotokol et Kousseri, la fermeture des bars et l’application de la Charia, et menacé des commerçants et transporteurs de représailles s’ils ne contribuaient pas financièrement au jihad. [fn]« In the Tracks of Boko Haram in Cameroon », op. L’objectif est ensuite d’entrer dans un processus de négociation. L’Extrême-Nord se situe au croisement des frontières avec le Nigéria et le Tchad, où les différentiels monétaires et les activités douanières sont importants. Le SDF n’a que dix-huit députés sur 180 (dont quatorze dans la zone anglophone), quatorze sénateurs sur 100 et 23 maires sur 360 (dont dix-huit dans la zone anglophone). “Rectification of certain matters tending to hinder the smooth and effective functioning of the federal Republic”, secret letter from John Ngu Foncha to Amadou Ahidjo, 4 October 1962.Hide Footnote, En 1962, Ahidjo signe plusieurs ordonnances limitant les libertés publiques. Le 11 février 1961, alors que le Nigeria et le Cameroun étaient deux jeunes états indépendants, l’ONU organisa un plébiscite, offrant le choix à la population du Cameroons d’accéder à l’indépendance. [fn]Entretiens de Crisis Group, chefs traditionnels et autorités administratives, Mora et Kousseri, mars 2016.Hide Footnote D’après les témoignages d’agents des forces de sécurité ayant interrogé les membres de Boko Haram, ceux qui ont été recrutés sur des bases idéologiques sont extrêmement radicalisés et vouent presque un culte à Aboubakar Shekau, le chef supposé de Boko Haram. [fn]Cela inclut notamment la création d’un barreau anglophone autonome, la nomination des juges en zone anglophone par un parlement fédéré et l’adoption de l’anglais comme langue unique dans les juridictions de la Common Law. La quasi-totalité des interlocuteurs anglophones de Crisis Group soutiennent le fédéralisme ou l’autonomie des régions, et une minorité la sécession. [fn]Entretiens de Crisis Group, universitaire, journalistes, chefs traditionnels et ONGs locales, Maroua, Mora et Kousseri, mars 2016.Hide Footnote. La crise actuelle a commencé le 11 octobre 2016 à Bamenda par une grève des avocats du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. en améliorant la coopération entre les forces armées et la population locale. A ce jour, le pouvoir exécutif et la haute administration sont les seuls à s’opposer véritablement à la décentralisation. Les Sawa sont originaires des régions côtières francophones et anglophones, dont la ville francophone de Douala et des villes anglophones du Sud-Ouest comme Limbé et Buea. Le 15 janvier, le Biafra reprend place dans les frontières du Nigeria. Voir, https://www.bp.com/content/dam/bp/en/corporate/pdf/energy-economics/statistical-review/bp-stats-review-2018-oil.pdf. Entretiens de Crisis Group, hauts gradés et hauts fonctionnaires à la présidence, Yaoundé, décembre 2016, mars 2017. Des chefs de villages ont annoncé qu’ils vendraient les biens des déplacés s’ils ne revenaient pas dans de brefs délais. Entretiens de Crisis Group, personnel pénitentiaire et directrice du Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (Redhac), Maroua, avril 2016; et « Prison de Maroua : 795 membres de Boko Haram en détention ». Va-t-il modérer à nouveau son discours, en espérant rassembler les voix francophones, ce qu’il n’est plus parvenu faire depuis 1997, ou privilégier la zone anglophone, dans l’espoir d’améliorer son score des dernières élections. Les principaux incendies d’églises ont eu lieu à Amchidé, Gouzda-Vreket et Beljoel. [fn]Aucune des sources administratives et sécuritaires rencontrées par Crisis Group n’a été en mesure de confirmer une présence de Boko Haram à l’Extrême-Nord avant 2009. La légalité de cette abrogation demeure contestée par les anglophones car la Constitution de 1961 ne prévoit pas de changement de la forme de l’Etat et n’envisage la révision de la Constitution que par voie parlementaire. Arrow 6 En 2014, 67 militaires ont été tués ; en 2015, 41, et de janvier à août 2016, 17. 17 décembre 2015, objectif Djimini. [fn]La mobilisation concerne presque tous les segments de la population anglophone. Elaborer un plan de développement et de relance économique de l’Extrême-Nord en faisant une priorité de : l’amélioration de la prise en charge des déplacés internes et des victimes de Boko Haram, de l’offre éducative et des infrastructures de santé ; la réouverture de la frontière entre le Cameroun et le Nigéria pour les camions de marchandises et les commerçants et leur sécurisation par des escortes militaires, la réhabilitation et le développement du réseau routier et le lancement de projets à haute intensité de main d’œuvre ; et. [fn]Entretien de Crisis Group, membre du Consortium, Buea, mai 2017.Hide Footnote Crisis Group interview, Consortium member, Buea, May 2017.Hide Footnote, Les négociations ont surtout pâti de la forte méfiance entre le gouvernement et les représentants de la communauté anglophone. Crisis Group interviews, senior officers and senior presidency officials, Yaoundé, December 2016, March 2017. Mais des témoignages d’anciens membres l’accréditent. 237actu.com 3 / 4 Phoca PDF. On n’a pas cherché des bases arrière hors du pays, car on savait qu’on est là juste pour discuter. Voir le rapport Afrique de Crisis Group N°241. Il devrait être immédiatement suivi de plusieurs mesures d’apaisement : la libération des membres du Consortium ; l’invitation au retour des exilés ; l’arrêt des poursuites contre le clergé anglophone ; la poursuite en justice des forces de sécurité responsables de bavures ; un remaniement du gouvernement et de la haute administration afin d’accroitre la représentation politique des anglophones et de remplacer ceux des hauts commis qui cristallisent les tensions ; la restructuration et la recomposition de la Commission pour le bilinguisme et le multiculturalisme ;[fn]Il s’agirait du remplacement de son président et des membres proches du parti au pouvoir et cumulant plusieurs fonctions par une équipe plus légitime, plus jeune et paritairement composée de francophones et d’anglophones, y compris des membres du Consortium, ainsi que l’élargissement de son champ de compétences aux sanctions de départements ministériels et structures publiques ne respectant pas le bilinguisme ou discriminant des anglophones, et d’une plus grande indépendance vis-à-vis de l’exécutif.Hide Footnote et un déplacement du président de la République dans les régions anglophones. Entretiens de Crisis Group, Extrême-Nord, 2016. The UN, the UK and the Trust Territory of the Southern Cameroons (Buea, 2009).Hide Footnote. [fn]Entretiens de Crisis Group, douaniers, Yaoundé, avril 2016. En décembre 2016, il avait déjà annoncé le recrutement de 1 000 enseignants bilingues, une subvention de 2 milliards de francs CFA (3 millions d’euros) pour les écoles privées et le redéploiement d’enseignants francophones hors des régions anglophones. Elle montre les limites du centralisme national, alors que la décentralisation, engagée en 1996, est peu effective. [fn]Entretien de Crisis Group, porte-parole du ministère de la Défense, Yaoundé, juin 2016. Les réponses bilatérales et celle de l’Union européenne (UE) ont été les plus faibles. Dans la perspective de la révision de la Constitution pour l’adapter à l’ère multipartite, les anglophones organisent la All Anglophone Conference (AAC) en 1993 et réclament le retour au fédéralisme. Nkhongo Felix, « Press briefing: transfert of consortium operations to Europe and month-long ghost towns », 17 janvier 2017; entretien de Crisis Group, président du Synes, Buea, mai 2017. Il n’est pas partagé par tous, car en dépit de la faible présence de l’Etat, l’Extrême-Nord n’est pas sous-représenté au sein du gouvernement et de la haute administration, le modèle d’équilibre géopolitique permettant une distribution des postes entre les élites des dix régions. Depuis le passage du pouvoir du Nord au Sud en 1982 et le coup d’Etat manqué de militaires nordistes en 1984, une certaine élite sudiste a développé une hantise du retour au pouvoir des nordistes, d’autant que certains barons du Nord estiment qu’après Paul Biya le pouvoir devrait leur revenir. Mais la combinaison d’une mauvaise gouvernance et de la question identitaire risque d’être particulièrement difficile à traiter. [fn]La minorité de faveur signifie qu’aucune loi affectant la vie des deux fédérations ne peut être adoptée par l’assemblée fédérale si elle n’est pas votée par la majorité des députés des deux états fédérés. Konings, Nyamnjoh. Konings, Nyamnjoh, Negotiating an Anglophone Identity, op. Entretiens de Crisis Group, délégué à l’enseignement secondaire, Kousseri, 23 mars 2016 ; hauts fonctionnaires originaires du Nord, Yaoundé, avril 2016.Hide Footnote Les moyennes cachent aussi des différences entre communautés.