L'Or (sous-titré La Merveilleuse Histoire du général Johann August Suter) est un roman de Blaise Cendrars paru chez Grasset en 1925.C'est le premier roman publié par son auteur, connu jusqu'alors pour ses poèmes (Les Pâques à New York, la Prose du Transsibérien et de la petite Jeanne de France) et ses collaborations avec les peintres dans les milieux d'avant-garde. Après avoir abandonné ses études, il séjourne ainsi à Moscou, puis à Paris et New York. Blaise Cendrars – nom de plume de Frédéric Louis Sauser – est un écrivain français d’origine suisse né en 1887 à La Chaux-de-Fonds (canton de Neuchâtel, Suisse) dans une famille bourgeoise francophone. Il … Moravagine -- dernier descendant d'une famille royale en exil -- incarne la folie et le mal. 1897: Freddy Sauser fréquente la Untere Realschule de Bâle. Son histoire, pleine de bruit et de fureur, est racontée par son témoin, son confident Cendrars lui-même, dont Moravagine, sa créature, est le double, l'ombre maudite qu'il cherche à exorciser dans cette œuvre envoûtante, une des plus originales de notre époque. 1902: poèmes : expression orale Présentation du recueil «Feuilles de Route de Blaise Cendrars » Notice bibliographique de Blaise Cendrars ( 1887-1961) Blaise Cendrars naît en Suisse en 1887. Michel Giraud sur L'or de Blaise Cendrars. D'abord, il y a la voix fougueuse de Blaise Cendrars, poète, romancier, cinéaste, bourlingueur magnifique. En 1834, Johann August Suter abandonne sa famille, et quelques dettes, dans la région de Bâle et traverse le nord de la France jusqu'au Havre où il s'embarque pour l'Amérique. Sa plus longue période d'inactivité jusqu'alors. BN. 1887: Naissance à La Chaux-de-Fonds, 27, rue de la Paix, de Frédéric-Louis Sauser, le futur Blaise Cendrars. Son confident raconte son histoire. 1894-1896: La famille séjourne à Naples où Freddy fréquente la Scuola Internazionale. " Miriam Gilou-Cendrars, fille de l'écrivain suisse Blaise Cendrars, membre des Forces françaises libres auprès du général de Gaulle, journaliste après la guerre et auteure notamment d'une biographie consacrée à son père, est décédée à l'âge de 98 ans, a-t-on appris mercredi auprès de sa famille. Dès l’âge de 17 ans, il abandonne sa famille et ses études pour parcourir le monde. Entre six et dix ans, il étudie à Naples, puis sa famille vit en Égypte, en Angleterre puis à nouveau en Suisse, selon les besoins de son père homme d’affaires. Coll. Moravagine, c'est le mal, la folie, l'énergie destructrice, incarnés dans le dernier descendant d'une famille royale en exil. Blaise Cendrars se plongea alors dans Schopenhauer, ayant une révélation par cette sentence, qui illumina son rapport à la réalité: « L e monde est ma représentation ». Moravagine est le double diabolique de Cendrars, qui signait là, en 1926, un roman d'aventures et un poème épique. À partir de ce moment-là, il fit de sa vie un poème et écri vit la vie dans ses poèmes. Cendrars avec Le Corbusier, sa femme Yvonne Gallise et Fernand Léger. Aventurier, certes, mais surtout témoin de son temps, Blaise Cendrars s'engage comme correspondant de guerre pour l'armée anglaise. Il végète quelques années à New-York, puis … Issu d'une famille bourgeoise, Blaise Cendrars, de son vrai nom Frédéric Sauser Hall (1887-1961), né en Suisse, prend très vite goût aux voyages. Après la capitulation de juin 40, il cesse d'écrire durant trois ans et se réfugie à Aix-en-Provence.